Les Saints, au jour le jour

Le saint du jour est l’un des saints choisi parmi ceux proposés par l’Église. Chaque jour, l’Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).

Tous les Saints du jour

  • Ste Marie, Mère de Dieu -

    Huit jours après la Nativité du Seigneur et Sauveur Jésus Christ, nous célébrons sa Mère, celle qui lui a donné son être humain, son corps et son âme par l’Esprit Saint qui vient sur elle, la plaçant dans l’orbite de la paternité divine. C’est pourquoi le concile d’Ephèse, en 431, la proclama la “Theotokos”, la Mère de Dieu, puisque son fils est Dieu.

  • Sts Basile de Césarée et Grégoire de Nazianze -

    Ils sont tous deux nés en Cappadoce : Basile dans une famille de dix enfants (qui deviendront presque tous des saints), Grégoire dans le foyer d’un juif converti qui deviendra évêque.

  • Sainte Geneviève -

    Elle est née à Nanterre vers 420. Alors qu’elle a sept ans, l’évêque saint Germain d’Auxerre, de passage, la remarque et la consacre à Dieu.

  • Ste Angèle de Foligno -

    Née à Foligno, en Ombrie, dans une famille riche, elle est mariée toute jeune par ses parents et elle connaît alors une vie mondaine et frivole qui lui fait abandonner la pratique des sacrements.

  • St Jean Népomucène Neumann -

    Saint Jean Népomucène Neumann naquit en Bohême d’une mère tchèque et d’un père bavarois.

  • L’Epiphanie du Seigneur -

    En ce jour, nous célébrons la sainte Epiphanie de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ, lorsqu’il se fit connaître aux mages venus de l’Orient.

  • St Raymond de Penyafort -

    Ce Catalan est professeur de philosophie à l’université de Barcelone et décide de se rendre à Bologne, la plus grande université de droit de son temps, pour y étudier puis enseigner le droit civil et canonique.

  • St Lucien de Beauvais -

    On pense qu’il fut l’un des prêtres romains qui vinrent évangéliser la Gaule au début du troisième siècle et qui donnèrent leur vie pour le Christ.

  • Bse Alix Le Clerc -

    Sa famille, qui habitait Remiremont, dans les Vosges, était riche ; Alix était belle; elle aimait la vie, la danse et les danseurs.

  • St Grégoire de Nysse -

    L’Eglise accueille dans ses martyrologes (livre des témoins, en grec : “marturos”) et dans ses synaxaires (en grec : “sunaxis”, assemblée autour d’une personne) sa grand-mère, ses deux parents et cinq de ses frères et soeurs.

  • St Paulin d’Aquilée -

    On ignore s’il était d’origine allemande ou italienne. Il passait pour être l’un des hommes les plus savants de son époque, écrivant aussi bien en prose qu’en vers.

  • Ste Marguerite Bourgeoys -

    Fille d’un commerçant champenois de Troyes, elle partit avec les émigrés français qui allait dans la Nouvelle-France, à Ville-Marie, au Québec et qui devint la ville de Montréal.

  • St Hilaire de Poitiers -

    Evêque et docteur de l’Eglise. Né dans une famille païenne d’Aquitaine noble et riche, ce jeune homme était doué pour les études, mais la question du sens de la vie le tourmentait.

  • Saint Félix de Nole -

    Sans doute d’origine syrienne, même s’il naquit à Naples. Durant la persécution de l’empereur Valérien, il fut fait prisonnier.

  • Saint Rémi -

    Nous avons choisi ici la date du calendrier des saints de France. L’Eglise universelle le célèbre le 1er octobre. Issu d’une grande famille gallo-romaine de la région de Laon, il avait pour mère sainte Céline.