Exposition : « Du cri du cœur à la voix des justes »

UN PROJET COMMUN : CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DE FRANCE, YAD VASHEM, MÉMORIAL DE LA SHOAH

Organisée en partenariat avec Yad Vashem (Institut international pour la mémoire de la Shoah, situé à Jérusalem) et le Mémorial de la Shoah (musée consacré à l’histoire juive durant la Seconde Guerre mondiale, à Paris), cette exposition qui se tiendra dans les locaux de la Conférence des évêques de France
s’articule autour d’un parcours qui rappellera les dates, lieux, événements, et figures clés de l’Histoire, ainsi qu’une sélection de lettres écrites par des évêques, lues et enregistrées par des comédiens de renom, que les visiteurs pourront écouter dans le cadre de l’exposition.

Ce parcours permet d’honorer la mémoire de ceux et celles qui, parfois au péril de leur vie, ont favorisé le sauvetage de nombreux juifs. L’Institut international pour la mémoire de la Shoah – Yad Vashem, reconnaît leur action salvatrice par la remise d’un diplôme et d’une médaille, avec la plantation d’un arbre dans la
Vallée des Justes.

UNE EXPOSITION ITINÉRANTE

Cette exposition sera installée jusqu’au 10 octobre 2022 au sein de la Maison des évêques de France, avenue de Breteuil (Paris) ; elle sera ensuite mise à la disposition des diocèses, écoles, et mairies qui le désirent.
« DU CRI DU CŒUR A LA VOIX DES JUSTES » : UN VÉRITABLE ENJEU DE TRANSMISSION

L’exposition « Du cri du cœur à la voix des justes« , ne doit pas faire oublier qu’il y a 25 ans, le 30 septembre 1997, à Drancy, les seize évêques des diocèses où il y eut des camps d’internement sous le régime de Vichy, reconnaissaient officiellement et publiquement que devant l’ampleur du crime nazi trop de pasteurs de l’Église catholique s’étaient tus.
L’hommage rendu aux « Justes parmi les Nations » revêt une signification éducative et morale : éducative, car les Justes prouvent que, même dans des situations d’intense pression physique et psychologique, la Résistance est possible et que l’on peut s’opposer au mal dans un cadre collectif ou à titre individuel ; morale, car la reconnaissance envers ceux dont la conduite est exemplaire, est un devoir.
L’Enseignement public et l’Enseignement catholique insistent sur la transmission de cette période sombre de l’Histoire et proposent des projets pédagogiques divers afin qu’écoliers et enseignants se sentent tous concernés par ce sujet.

 

La plaquette de présentation

Le dossier de presse de l’exposition