« Hag Pessah Sameah ! »

De tout cœur, l’équipe du SNRJ souhaite de très belles fêtes de Pessah à nos amis juifs.

Comment ne pas être ému d’observer que, cette année, les fêtes juives de Pessah et de Pâques ont une concordance de dates.

Cette coïncidence de calendrier nous invite à nous intéresser encore davantage aux liens très étroits qui unissent ces deux fêtes. Du reste, les rites juifs de Pessah et la liturgie pascale présentent de nombreuses convergences.

Pessah est l’une des fêtes les plus importantes du judaïsme. Il s’agit de l’évocation de cet événement central qu’est la sortie d’Egypte, laquelle est rapportée dans le Livre de l’Exode. C’est le passage de l’esclavage à la liberté.

Or, c’est dans le contexte des fêtes de Pessah célébrée à Jérusalem que Jésus va instituer l’eucharistie, laver les pieds de ses disciples et vivre sa passion. En effet, la fête de Pâques commémore la mort et la résurrection de Jésus. C’est le cœur du christianisme. Jésus, le nouveau Moïse, libère de la servitude du péché. Il nous fait passer des ténèbres à son admirable lumière, de la mort à la vie éternelle.

Comme l’écrivait le pape François au Grand rabbin de Rome Riccardo di Segni à l’occasion d’une similaire concomitance « Que le Très-Haut nous accorde de grandir toujours dans l’amitié et dans le fait d’être ensemble témoins de paix et de concorde. »

Pour en savoir plus cliquer sur une des images :